Exit Site

Raisons pour lesquelles des adultes sont portés disparus

Définir le terme «adulte disparu»

Aussi surprenant que ce soit, il n’existe aucune définition prescrite du terme «adulte disparu» accepté par la police ou tout autre organisme œuvrant pour retrouver des personnes disparues au Canada.

Le Centre canadien d’information sur les adultes disparus (CCIAD) définit ainsi le terme «adulte disparu» : toute personne âgée de 18 ans ou plus au moment de sa disparition, dont on ignore où elle se trouve et dont la sécurité ou le bien-être causent du souci.

Du point de vue policier, il faut inclure dans cette définition un élément important : la disparition de l’adulte doit être signalée à la police. Jusqu’à ce que la personne ait été portée disparue auprès de la police, cette dernière ne peut intervenir pour retrouver l’adulte manquant à l’appel.

Adultes disparus au Canada

Tous les ans, la disparition de plus de 100 000 personnes est signalée à la police.

Dans la grande majorité des cas, ces personnes portées disparues sont retrouvées dans un bref laps de temps – normalement, quelques jours après leur disparition. Parfois, la personne portée disparue est retrouvée par la police mais il arrive souvent que la personne portée disparue rentre chez elle de son propre gré.

Raisons expliquant une disparition

Il existe autant de raisons expliquant la disparition d’adultes qu’il y a de personnes disparues et dans certains cas, la disparition d’une personne peut impliquer plusieurs facteurs.

On peut classer la population d’adultes disparus dans diverses catégories. Le classement qui suit présente les principales catégories d’adultes disparus.

Disparitions délibérées : Cette catégorie comprend les adultes éprouvant des difficultés avec les personnes qui comptent dans leur vie ou encore, aux prises avec des problèmes financiers, l’éclatement de leur famille ou d’autres soucis qui les dépassent. La décision de disparaître est un moyen d’échapper à leur situation.

Cette catégorie comprend également les adultes qui décident simplement de quitter leur famille et leurs amis pour aller refaire leur vie ailleurs.

Suicides :  Certains adultes disparaissent avec l’intention de se suicider.

Victimes de mésaventure ou d’accident : Cette catégorie comprend les adultes qui disparaissent en s’adonnant à des activités sportives (navigation, randonnée, plongée, etc.) ou autres et qui subissent un incident catastrophique.

Itinérance : Cette catégorie comprend les personnes qui mènent une vie plutôt itinérante et qui perdent contact avec la famille et les amis au bout d’un certain temps.

Disparitions involontaires : Cette catégorie comprend les personnes atteintes de troubles de démence (par exemple, maladie d’Alzheimer) qui s’égarent ou s’éloignent de chez elles. La catégorie peut aussi comprendre les personnes qui s’égarent (par exemple, en voyage dans une ville inconnue) et qui manquent à l’appel parce qu’elles ont mal compris ou mal indiqué le lieu d’un rendez-vous.

Problèmes de santé mentale : Certaines disparitions s’expliquent par une maladie mentale non diagnostiquée ou non traitée (trouble bipolaire, psychose, schizophrénie, etc.). La toxicomanie peut également constituer un facteur.

Circonstances inconnues :  Dans certains cas, aucune raison évidente n’explique la disparition et elle demeure inexpliquée jusqu’à ce que la personne portée disparue soit retrouvée.

Acte criminel/Circonstances suspectes : Il s’agit des disparitions imputables à un enlèvement, un homicide, la violence familiale, la traite d’êtres humains ou tout autre incident criminel. Nous soulignons qu’une petite partie seulement des disparitions sont imputables à un acte criminel.

Peu importe la raison de la disparition, le traumatisme subi par la famille et les amis peut être énorme.

Ce document a été dévélopé par la CCIMA à des fins d’information générale (12/2012).